Conduire sans assurance auto : quelles sanctions encourez-vous ?

Souscrire à une assurance bien au-delà des nombreux avantages de présente comme un impératif catégorique. Ne pas en disposer est synonyme d'illégalité et donc passibles de sanction. Voici à quoi s'attendre lorsqu'on conduit sans assurance.

Les sanctions financières

En cas d'accidents, les indemnisations sont prises en charges par l'assureur pour couvrir les dégâts matériels et corporels. Au cas où vous n'êtes pas assurée, faire un accident revient à prendre en charge la totalité des frais des dégâts engendrés.
Mieux, vous n'aurez aucune indemnité à percevoir pour vos propres blessures. Bien au contraire, c'est vous qui allez supporter les frais engagés par le fond d'assurance pour couvrir les pertes. Le montant à verser sera subordonnée à la gravité de l'accident. Si la facture est salée, vous allez vous résoudre à prendre un engagement mensuel en fonction de vos revenus.

Les sanctions juridiques

Un cadre légal est mis en place pour décourager les mauvaises pratiques de conduites sans assurance. Les lois varient d'un pays à un autre. En France par exemple, conduire sans assurance peut valoir une amende de 3750€ dans un tribunal.
Si par contre les fautes qui vous sont reprochés sont minimes, vous serez sanctionner avec une amande inférieure. Les policiers peuvent vous infliger une facture variant entre 400 et 1000€ solvable en 45 jours. Passé ce délai, les sanctions pourraient se durcir et peuvent amener à l'annulation de votre permis de conduire.

Les sanctions complémentaires

Il n'y a pas que des sanctions financières ou juridiques pour les conduites sans assurance. Selon le cas, vous risquez un travail d'intérêt général ou l'interdiction de conduire un quelconque véhicule pendant au moins 5 ans. Aussi, vous êtes passibles d'une confiscation de votre véhicule ou d'une campagne de sensibilisation portant sur la sécurité routière.
Dans des situations de récidives, un parquet pourrait simplement ordonner le retrait de votre permis de conduire. Après quoi, il vous sera interdir de repasser l'examen d'obtention du permis pendant une bonne durée.